If you’re Going to San Francisco…

Posted on

Sonoma Valley

Avant San Francisco, nous faisons une petite escale dans la Sonoma Valley. C’est une vallée célèbre pour ses vignes et son vin, tout comme la Napa Valley, plus connue, et pas très loin non plus.

Sur la route, nous pouvons apercevoir plusieurs départs de feu, témoin de la sécheresse importante de la Californie, et annonciateur d’un grand incendie quelques km plus au Nord, et responsable d’une lumière rosé un peu partout.

Nous arrivons ensuite au coeur des vignes, pour faire une dégustation de vin dans une des maisons viticoles les plus anciennes de la vallée. Ils nous servent 5 vins, rouges et blancs. Malgré le fait de partager à deux la dégustation, à jeun à midi, cela monte vite à la tête… !!! Du coup, comme c’est David qui conduit, je suis « obligée » de finir les verres…Heureusement qu’une des propriétaires du lieu a la bonne idée, de sortir dès le début, crayons, coloriages et pop-corn pour les 3 loulous, qui restent sages comme des images ! Les enfants sont toujours traités comme des rois, aux USA, c’est fou…

Après cette dégustation enivrante, et un petit repas bien mérité, nous allons dans la ville de Sonoma. Nous allons nous balader dans le centre et autour de la Plaza. Le centre-ville est très mignon : petites boutiques de jolies choses, de vêtements, bars à vins, épiceries fines, des passages piétonniers avec des fontaines, des fleurs et des plantes aux fenêtres et devant les portes etc… Cela nous surprend, aux USA, cette petite ville aux allures européennes, presque italiennes !

Nous devons malheureusement passer une journée chez un réparateur spécialisé pour les VR, car une de nos extensions est en panne et ne sort plus, depuis bien 10 jours maintenant. Il nous apprend que c’est un des deux moteurs qu’il faut changer, et c’est un peu cher… ce n’était pas prévu… Mais tant pis, cela fait partie du voyage…

San Francisco

Nous sommes heureux de pouvoir aller enfin découvrir San Francisco le lendemain !

Ce qui nous surprend d’abord, depuis le début de notre arrivée en Californie depuis 2 jours, c’est ce nuage épais qui nous brouille le soleil, comme s’il y avait beaucoup de pollution. Nous apprenons par les locaux, et par les informations locales et internationales, qu’un gigantesque incendie a dévasté 300km plus au Nord de San Francisco, une ville entière nommée Paradise ! Nous avions en effet remarqué avec surprise qu’un vent puissant s’était en effet déclaré brutalement il y a 48h, c’est à ce moment-là que l’incendie se serait déclaré à Paradise… Cela nous donne froid dans la dos, car nous ne sommes pas loin, et cette fumée épaisse qui s’installe sur la ville et tout le Nord de la Californie… c’est impressionnant. Certains habitants portent des masques filtrants.

Cela ne nous freine pas pour autant dans notre visite !

Tout d’abord, nous passons un après-midi dans l’EXPLORATORIUM, une sorte de musée-cité-des-sciences, mais beaucoup plus poussé sur le plan de la diversité des expériences, de l’accès aux plus petits, au moyens et aux adultes, tout le monde en a pour son argent ! On observe, on réfléchit, on manipule, on sent, on touche, on écoute… bref, tous nos sens et nos petits cerveaux ramollis par les burgers se mettent à vibrer !

Rien qu'en cure-dents ! 44 ans de travail !!

Puis départ pour le Fisherman Warf, sur le port, sorte de promenade avec une multitude de boutiques, restaurants, fast-foods etc… On a même le droit à un feu d’artifice, on en prend plein le yeux ! Tao m’en a reparlé toute la nuit, du bruit et des jolies couleurs !

Le Pier 39 (le portN°39) : c’est là qu’une colonie de lions de mer ont pris leur place dans ce port qui leur est dédié ! A la tombée de la nuit, c’est un concert de grognements et de cris, voire même des disputes entre certaines d’entre eux, c’est rigolo !

Le lendemain, visite du Fairy Building, haut lieu de la gastronomie de San Francisco ! David est aux anges !! Entre fromagerie (avec du vrai Comté, et du vrai camembert français, au lait cru,si, si !!), restau japonais, epiceries fines, huiles d’olives, book store, petits restaus avec de la « vraie » cuisine…. On ne sait plus où donner des papilles ! C’est vrai que cela fait du bien de manger enfin dans un endroit qui ne sent pas la friture, et de manger autre chose que des choses frites ou cuites à l’eau… On a même trouvé des vrais pains au chocolat, miam miam, on s’est régalé !

Puis on se dirige vers The Cable Car : c’est comme un petit tramway, mais avec un système de câble sans la route comme un funiculaire. Extraordinaire cette visite à bord de cette cabine !!! Léa et David se sont accrochés sur les barres des côtés. Nous serpentons dans les rues qui montent et qui descendent, épousant les collines de la ville. Nous longeons des rues bordées de maisons colorées à la Victorienne, puis une vue sur la baie, avec le soleil couchant. Tout ça, au rythme des arrêts, les gens qui montent et qui descendent, les commentaires du contrôleur et du conducteur (auxquels je ne comprends rien, mais ça a l’air drôle car les gens rient parfois !). Enfin, un freinage puissant et brutal (ça fait partie du spectacle) pour clôturer le tout. Mé-mo-ra-ble !!!

       Après cette visite bien mouvementée, promenade dans les quartiers de San Francisco le soir : on respire l’ambiance et le cœur de la ville : un groupe de musique au coin de la rue qui fait un petit concert improvisé en pleine journée, métro, soleil doux sur la ville, une ambiance décontractée et libérée…

Après ces 3 jours sur cette jolie ville, qui mérite qu’on y revienne pour l’explorer un peu plus, nous faisons route vers San Diego, sur The Big Sour, la route qui part vers le Sud et qui longe la côte pacifique.

Big Sur

C’est une magnifique route panoramique, bordant la côte pacifique au Sud de San Francisco, avec tantôt des plages magnifiques de sable blanc, tantôt des falaises avec une vue vertigineuse sur cet océan grandiose.

Nous nous arrêtons sur une plage magnifique de sable blanc, Garrapata Beach. La plage est parsemée ici et là, de rochers et de bout de falaises, parfois style Etretat, et bordée de dunes à la végétation odorante, mêlée à l’odeur iodée de l’océan et des quelques algues échouées sur la rive. Un pur délice !

La route passe à travers des paysages magnifiques et variés. Malheureusement, nous sommes aussi un peu déçu par l’inaccessibilité de nombreuses plages pour nous, sur le Big Sour, avec notre camping-car. Nous ne sommes pas vraiment les bienvenus, de nombreux panneaux d’interdiction des RV (recreative vehicle) nous le rappellent… Et puis les quelques campings le long du Big Sour sont pleins. Du coup, nous avons dormi sur un pull-out entre la route et l’océan, il y a pire comme camping sauvage ! Le coucher de soleil y est magnifique, les couleurs rouges du soleil se reflétant sur toute la surface de la mer qui est d’huile a cette heure-ci.

Nous faisons une escale sur une plage un peu étrange :  des masses noires ou beiges sont allongées dans tous les sens sur le grève. Ce sont des éléphants de mer, il y en a des dizaines, des petits, des gros, il y a même un énorme mâle alpha ! Ils bougent un peu, grognent aussi, mais surtout dorment !!!

Ocean Side

Nous avons fait un arrêt dodo sur le parking de la Marina, à Oceanside, une ville près de San Diego. Mais nous avons eu la désagrable surprise de voir le matin sur notre pare-brise…. une contravention !! En fait, on n’a pas payé tout de suite le soir en arrivant, car il était 23h et nous étions fatigués… Et en Californie, si tu ne  paies pas en premier, c’est tolérance zéro, et tu récoltes une amende… Néanmoins, nous profitons de la situation exceptionnelle de ce parking : juste devant la plage !! Tu fais deux pas et tu y es déjà ! les enfants sont contents de jouer dans le sable, se baigner dans l’océan, faire les fou-fous ! Pour les parents, la matinée est douce…

San Diego

Nous n’avons pas vraiment le temps de visiter San Diego, ni son Zoo, parce que nous sommes un peu pris par le temps : notre assurance-santé pour les 3 premiers mois de notre voyage s’achève le 13 novembre (nous sommes le 14), et notre nouvelle assurance qui commence ne prend pas en charge les soins aux USA ( cause de surprime trop chère au vu du nombre peu importants de jours à assurer). Je croise les doigts pour que personne ne se casse le bras, ou qu’aucun doigt ne soit coupé en faisant la cuisine… !! 

Nous prenons tout de même le temps de visiter Benoit, le frère de Sébastien un ami de France, et Marie sa femme québécoise, qui habite à San Diego depuis quelques années. Nous dinons chez eux, Tao joue une bonne partie de la soirée avec Emile, 18 mois, qui ressemble beaucoup à notre Tao !! C’est l’occasion pour nous de passer une bonne soirée, et de se détendre avant le passage de la frontière le lendemain matin à Tijuana. Il est vrai que nous sommes un peu stressé par ce passage et cette entrée au Mexique. Les américains nous ont tellement mis en garde sur le passage de la frontière, et la traversée du Mexique, nous trouvant presque inconscients de passer seuls… Pourtant, nous voyons que plein de voyageurs, plein de familles traversent sans problème, et passent un mois, 2 mois 6 mois, un an, au Mexique, donc nous pressentons aussi que le pays n’est pas si dangereux que les américains le dépeignent…

3 Replies to “If you’re Going to San Francisco…”

  1. San Francisco était notre point de départ aux États-Unis… on a adoré ! Une ville tellement humaine, tolérante, atypique… Et autant vous dire que 2 ans plus tard, Enaël nous parle encore des lions de mer (il dit « otarie ») du Pier 39 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *