On the road to Utah

Posted on

Sur la route des parcs de l'Utah

Nous arrivons, au coucher du soleil, aux portes d’Arches NP. Nous suivons le Colorado River, sur la route 128, qui passe dans une zone de canyon assez vaste, avec des montagnes à 360°. Le Colorado prend des teintes de vert, de jaune ou de rouge selon ce qui s’y reflète : la végétation, les arbres jaunes aux couleurs automnales, la roche rouge des montagnes et canyons… Beau spectacle !

 

Il n’y a malheureusement plus de place dans les jolis campings gratuits « nature » le long du Colorado. Et comme la nuit tombe, nous sommes bien obligés de passer la nuit sur Moab, la ville à l’entrée du parc national, mais dans un RV park, moche et hyper cher…. Au moins, on aura l’eau et l’électricité !

Arches National Park

Le matin, pour entrer dans le parc National, il y a 30 minutes de bouchons !! Nous arrivons tout de même à passer, et nous entrons. Le paysage est étrange, inhabituel. Rien de connu à mes yeux : à la fois un peu désertique, avec des roches rouges, des falaises, des Arches à vous couper le souffle, suspendues presque en équilibre, de vastes étendues visibles à perte de vue…

La journée dans Arches est douce, après les températures froides et les kilomètres avalés de ces derniers jours : un petit soleil nous chauffe doucement le corps, nous faisons des randonnées apaisantes parmi ces paysages lunaires, ou martiens selon les endroits. Une sensation de liberté nous envahit.

 

Le soir, nous quittons Arches, et allons nous poser pour la nuit juste au nord, dans un camping sauvage, au beau milieu d’une plaine quasi désertique. La nuit est belle. Je me réveille juste avant le lever de soleil, vu de la fenêtre de notre chambre dans le camping-car : un ciel d’une beauté rougeoyante s’allume d’un soleil éclatant. C’est magnifique ! Je me régale de ce petit moment unique…

Dinosaur Trail

Nous sommes partis sur une piste à quelques kilomètres d’Arches NP, pour voir tout d’abord, sur un chemin de randonnée à ciel ouvert, des empreintes de pas fossilisées de dinosaures, vieilles de millions d’années !

Puis nous avons continué la piste, en camping-car,  pour aller un peu plus loin, afin, cette fois-ci, de voir des os de dinosaures fossilisés, également sur un chemin de randonnée à ciel ouvert.

Sauf que cette piste, qui habituellement se fait plutôt facilement en voiture ou en camping-car, va devenir notre cauchemar du jour… Il a plu dans la nuit, la piste est argileuse par endroit, et en pente… alors notre Mooky de 5,5 tonnes se met à glisser plus ou moins tout seul dans la descente !!! Je ne rigole pas du tout sur le moment… Impossible de faire demi-tour pour le moment, la piste n’est pas assez large. Nous décidons, un peu forcés, d’avancer sur la piste, qui maintenant devient sablonneuse…mais ça passe ! Mais nous arrivons à un passage qui promet d’être difficile : la piste descend et fait un angle aigu de 45°avec le plat qui suit. 

Avec l’énorme porte-à-faux que nous avons à l’arrière, nous n’allons pas passer ! Et si, à la limite, nous passons dans ce sens, nous n’arriverons jamais à monter dans l’autre sens ! Si nous sommes coincés, il n’y a pas âme qui vive sur cette piste, ni sur 5 kilomètres alentours, qui pourra venir dépanner notre 5,5 tonnes ?!!!! J’avoue (à demi-mot) que je pique une crise de nerf à ce moment-là, je refuse qu’on avance, je veux faire marche arrière, et faire demi-tour un peu plus tôt là où la piste est plus large… Tout se passe bien pour la marche arrière, mais au moment de faire demi-tour à l’endroit large de la piste, ça se gâte : la piste qu’on croyait être de sol stable, s’avère être faite de sable meuble… Et Mooky commence à s’ensabler… C’est un peu la panique de mon côté… David garde son calme, et enclenche une vitesse « spéciale » sur l’embrayage, et oh… petit à petit, manœuvre après manœuvre, Mooky sort de son ensablement et repart sur la piste dans l’autre sens ! Et comme il s’est déjà passé une heure, et que le soleil a commencé à sécher la piste, nous parvenons à monter la côte argileuse d’un seul coup sans trop d’encombre ! Ouf, tirés d’affaire !!

Nous posons finalement Mooky sur un parking, au sec, et allons tout simplement à pieds, prendre la piste qui nous mène au Dinosaur Bones Trail ! C’est soulagés que nous avons pu profiter de cette randonnée, où l’on peut voir des os fossilisés dans la roche, incroyable ! Le paysage est magnifique par ailleurs, le long d’un lit de rivière asséchée, qui ne court que lors des pluies importantes. Et le plus étonnant, c’est que ce site archéologique à ciel ouvert semble abandonné, nous sommes les seuls sur le site à observer ces fossiles de quelques 80 millions d’années.

 

 

Nous pourrons ensuite repartir, des étoiles dans la yeux, et fiers d’avoir pu se sortir de notre piste infernale, en direction de Bryce Canyon National Park.

4 Replies to “On the road to Utah”

  1. Encore bravo les champions du 4×4 avec un véhicule qui n’en n’est pas un 😉 ça rend encore plus agreable et intense, après le coup de stress, le moment où l’on profite de l’endroit.
    Chouettes paysages.
    On vous embrasse

  2. Magnifiques photos encore une fois, waouh waouh waouh ! Et bravo pour la manœuvre épique !!! Hâte de lire vos prochains articles… Où avez-vous passé Noël et le réveillon du nouvel an ? Bisous

  3. Que de belles aventures !
    Bonne année les amis 🙂
    Qu’elle soit aussi douce et riche en expériences, remplie de joie et d’amour, le tout en pleine forme !!
    Gros gros bisous 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *