sur la route des civilisations anciennes…

En préambule à cet article :

Nous sommes désolés de cette pause si longue à la publication de nos articles…. Tout va bien ! C’est juste que j’ai fait la grève de l’écriture…. Vu le succès du blog, j’ai réclamé à être payée plus cher… Après d’âpres négociations, j’ai eu gain de cause : 3 tablettes de choco par semaine en plus ! Youhouh ! Et je me suis promise de ne plus remettre à demain l’écriture du prochain article…

C’est parti :

Le Mexique, c’est aussi découvrir les cultures préhispaniques : les mayas, les toltèques, olmèques, zapotèques, aztèques… Oui, moi aussi, je ne connaissais que les mayas et les aztèques… !!

La découverte de tous ces temples, parfois perdus et sortis de sous la terre et de la jungle par les archéologues, nous a fascinée…

Nos coups de cœur au Mexique ont été le site de Palenque et les petits sites de la Ruta Puuc.

Tula

C’est notre premier site, situé au Nord de Mexico City, et l’un des principaux sites Olmèques connu. Pour faire court, les Olmèques sont à l’origine de la plupart des civilisations pré-hispaniques, et notamment Toltèques, Mayas et Aztèques. Le site  est petit, mais le chemin qui y mène, bordé de cactus, en fait tout son charme, agrémenté de quelques bruits de « Jaguar », que les vendeurs de souvenirs reproduisent avec une sorte de hapeau en forme de tête de Jaguar 

Monte Alban

Notre deuxième site archéologique, du côté de Oaxaca cette fois, pour visiter le site de Monte Alban. C’est un site Toltèque qui domine toute la région alentour, et c’est sous un soleil de plomb que nous découvrons le site.

Palenque

Nous voilà donc arrivés à Palenque, dont les temples, palais et tombeaux étaient enfouis sous la jungle luxuriante, qui recouvre tout en quelques mois, y compris ces montagnes de pierre de dizaines de mètres de haut. Nous suivons la visite avec Célia, Bastien, et leurs 3 enfants Justine, Baptiste et Valentin, les amis français que nous suivons depuis le début du Mexique, en Baja California. C’est chouette de faire la visite avec eux, car ils sont comme nous, curieux de connaître l’histoire de ce lieu, afin que les vieilles pierres deviennent vivantes !

Nous choisissons un jeune guide mexicain, qui vit dans une communauté descendante des mayas, communauté qui perpétue les traditions et la langue de ce peuple ancien. Car nous sommes ici en territoire maya, ici. Tout au long de la visite, il nous raconte les histoires de la Reina Roja, du Rey Pakal et de son masque de Jade, des tombeaux, du palais royal, des croyances mayas, avec passion ! Et tout ça en espagnol ! Mais il s’adapte bien à nous, si bien que même Léa cromprend tout ce qu’il nous dit. On apprend que le tombeau du Roi Pakal (et d’autres) était protégé d’éventuels profanateurs (ou de pauvres archéologues…) : quiconque essayait d’ouvrir la stèle qui fermait le tombeau, mourrait, intoxiqué par du gaz de sulfate de mercure…. Avant de fermer le tombeau, les mayas déposaient soigneusement deux produits chimiques inertes sur les parois intérieures du tombeau et de la stèle, qui, lorsqu’elles se mettaient en contact, libéraient le gaz toxique. Etonnant, j’ai déjà entendu ça, quelque part, chez les Egyptiens, à plusieurs dizaines de milliers de km d’ici…  

Notre jeune guide nous embarque ensuite faire un petit tour dans la jungle proche du site. Le long du chemin, il nous fait sentir une plante qui sent le camphre, goûter le chiclé pour faire du chewing-gum, faire de la balançoire sur des lianes géantes, et manger… des termites !! Vivantes, oui, oui ! Eliott adore, et même il ajoute « ça a un p’tit goût de résine, c’est trop bon ! ».

UXMAL

Site Maya non loin de la Ruta Puuc, que nous avons découvert de nuit, sous la forme d’un spectacle son et lumière, très joli, mais auquel nous n’avons rien compris… ! (en espagnol)    

RUTA PUUC

La Ruta Puuc est aussi un de nos coups de cœur dans les sites mayas. On roule sur une route qui est peu à peu recouverte par la végétation de part et d’autre. Ce qui fait que nous sommes obligés de rouler au milieu ! Mais lorsque nous croisons un autre véhicule (heureusement 1 fois toute les ½ heures), avec notre gros Mooky, on a un peu de difficultés à passer à 2… !

Nous sillonnons sur cette jolie route quasi déserte, et de temps en temps, nous arrivons devant un site maya, plus ou moins caché dans la végétation. Nous apprécions de les visiter, car ils sont peu touristiques et nous donnent l’impression d’être des explorateurs dans une cité perdue… Déambuler seuls, parmi ces grandes places et bâtiments chargés d’histoire, nous donne un sentiment de liberté incroyable, comme si nous étions seuls au monde. Les éventuels compagnons ayant pris possession des lieux sont ces iguanes, sorte de gros lézard très rapides !

CHICHEN ITZA

Site Maya célèbre et majestueux car bien restauré et vaste. Mais un peu trop touristique à notre goût !    

3 Replies to “sur la route des civilisations anciennes…”

  1. Magnifiques photos ! Une bien belle manière d’avoir l’impression de vivre avec vous ce remarquable périple. Profitez bien, c’est une bulle de bonheur ….
    Des bises

  2. Magnifique !!!
    On est heureux de vous lire et de voir ces magnifiques paysages, lieux mythiques et beaux enfants grandissant +++
    Au Mexique, normalement pour le chocolat, tu as du avoir ta dose, non ?
    Bizz
    Caro & co

  3. Welcome back 😉 Je me demandais si je n’avais pas un souci de notifications ! Superbes sites, on doit vraiment se sentir ailleurs, transportés dans un passé que l’on connait finalement assez peu, depuis l’Europe… Magique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *